203.jpg

Le Consort Musica Vera est fondé en 2017 au sein du CNSM de Paris.
Initialement composé d'étudiants des conservatoires d'Île-de-France, l'ensemble est avant tout un territoire d'expérimentations musicales et musicologiques.
En 2019 le Consort se professionnalise et ancre son répertoire ainsi que son projet artistique.
Le Consort se produit régulièrement en région parisienne (Chapelle royale de Versailles, CNSMDP, Église Saint-Séverin, Centre culturel orthodoxe Russe, Église Sainte-Marie des Batignolles, etc.) et est actuellement en résidence à l'église Saint-François d'Assise dans le 19e arrondissement.

 
128.jpg

Le projet artistique

Au cœur du projet du Consort se trouvent les compositions des cours princières de Vienne, Leipzig et Salzburg aux XVIIe et XVIIIe siècles, dans des dispositions uniques où les musiciens sont répartis à travers la salle de concert, remettant le public au centre du dispositif d'écoute.

Les instruments et chanteurs sont répartis par consorts, ensembles homogènes d'une même famille d'instruments, renforçant ainsi l'immersion de l'écoute spatialisée.

Une famille de trombones réunis face à une famille complète de violes de gambe peuvent ainsi jouter l'une avec l'autre et jouer avec l'espace.

Par ailleurs, le Consort se produit régulièrement en formation a cappella, d'une part en proposant des répertoires plus rares tels que des polyphonies médiévales et des motets baroques, d'autre part en s'investissant dans la création contemporaine.

L'une des marques de fabrique de l'ensemble consiste en l’exhumation d’œuvres inédites et la démocratisation de chefs-d’œuvre inconnus du grand public. L'interprétation étant soutenue par de solides recherches musicologiques, les décisions artistiques sont toujours prises en se fondant sur des faits et données historiques, permettant à l'ensemble d'exprimer pleinement l'authenticité de la musique.